Projet Spatial 2020

 

Le Projet Spatial d’aller dans l’Espace est finalement assez récent, il remonte à 2016.

Il s’agit de la suite logique de mon premier séjour à la Cité des Etoiles à Moscou en avril 2016, durant lequel j’ai pu expérimenter mon premier vol en apesanteur et suivre plusieurs modules de ma formation de Cosmonaute.

En juillet 2018, j’ai été approché par le Président et Fondateur de l’Institution 3i3s, dont le but est de promouvoir les activités spatiales et satellitaires au niveau mondial.

Il m’a suivi sur les réseaux sociaux et a pensé que je serais un bon candidat au poste de Senior Advisor Switzerland (conseiller spécialisé pour la Suisse), ce que j’ai bien entendu aussitôt accepté.

“Boris Otter flottant en apesanteur”.

Fin 2018, peu après mon 2ème séjour à la Cité des Etoiles qui comprenait une formation sur la combinaison de vol spatiale Sokol et sur bien d’autres modules de formation tout aussi passionnant, j’ai été rapidement promus au poste d’Executive Senior Vice President Space Tourism par M. Philippe BOISSAT, Président & Fondateur de 3i3s.

“Boris Otter flottant en apesanteur”.

J’ai dès lors commencé à rêver, me voyant fréquenter les futurs Touristes Spatiaux, voyageant dans le monde de Virgin Galactic et de Blue Origin et soudain, une nuit, j’ai eu une révélation !

Je savais désormais comment faire pour financer mon ticket pour l’Espace. Dès lors, je n’ai eu de cesse que de lancer mon projet en avant et de le suivre, tellement celui-ci m’attirait et de plus en plus vite.

Je recevais le soutien très intéressé des médias (radio, TV, presse écrite, média sur internet) et parfois même en première page !

“Boris Otter flottant en apesanteur”.

J’ai consacré beaucoup de temps et d’énergie à la création et à la mise en mouvement de ce Projet, notamment en me créant une image cadrant parfaitement avec ce que je voulais réaliser, m’envoler comme le 2ème Suisse à partir dans l’espace.

Un de mes amis m’a dit un jour : « tu t’es construit ton affiche et tu es entré dedans, bravo ! », comme il avait raison…

“Boris Otter flottant en apesanteur”.

Mon projet est loin d’être égoïste, puisque si celui-ci atteint son objectif (20’000 membres actifs à travers la planète en 1 année), 5 personnes ayant cru en mon projet et m’ayant soutenues auront la chance de pouvoir s’envoler avec moi pour l’Espace, au tarif « dérisoire » de CHF. 100.– par ticket, au lieu des 250’000 US$ demandés par Virgin Galactic ou des 35’000’000 US$ pour un séjour dans la Station Spatiale Internationale.

Blue Origin doit encore donner son prix en 2019, mais l’ordre de grandeur sera probablement de 200’000-250’000 US$ par ticket.

“Boris Otter flottant en apesanteur”.

Ainsi, après avoir rêvé de devenir un Cosmonaute, j’ai suivi une bonne partie de leur entraînement, après avoir rêvé de rencontrer ces Héros de l’espace, j’ai vu, rencontré, écouté certains des plus célèbres d’entre eux dont :

  • Chris HADFIELD (Canadian Astronaut),
  • Buzz ALDRIN (Astronaut Apollo 11),
  • Harrison SCHMITT (Astronaut Apollo 17),
  • Charlie DUKE (Astronaut Apollo 16),
  • Russell SCHWEICKART (Astronaut Apollo 9),
  • Walter CUNNINGHAM (Astronaut Apollo 7),
  • Alfred WORDEN (Astronaut Apollo 15),
  • Alexei LEONOV (1er homme a avoir effectué une sortie dans l’Espace),
  • Youri ONUFRIENKO (ancien Cosmonaute Russe, Commandant de l’ISS et Héros de Russie),
  • Youri BATURIN (Cosmonaut Russe),
  • Sergei ZALYOTIN (ancien Cosmonaute Russe ayant volé sur MIR, ISS et Héros de Russie),
  • Gennady PADALKA (Cosmonaute Russe),
  • Frank DE WINNE (Chef des Astronautes Européens),
  • Claude NICOLLIER (1er et unique Suisse à partir dans l’Espace (4x),
  • Jean-François CLERVOY (Célèbre Spationaute Français, organisateur des vols Zéro-G en avec Novespace).
  • Mark KELLY (STS-134, 2011).
  • Gregory JOHNSON (STS-134, 2011).
  • Roberto VITTORI (STS-134, 2011).
  • Michael FINCKE (STS-134, 2011).
  • Andrew FEUSTEL (STS-134, 2011).
  • Gregory CHAMITOFF (STS-134, 2011).

“Boris Otter flottant en apesanteur”.

Pour terminer, après avoir rêvé de m’envoler pour l’espace, j’ai désormais une chance bien réelle, que je pourrais partager, qui est de franchir la ligne de Karman, à plus de 100 kilomètres d’altitude, afin de voir notre planète Terre, de là-haut, de mes propres yeux, flottant en apesanteur…

Boris Otter / 29.03.2019

“Boris Otter flottant en apesanteur”.

On ne mesure pas sa vie par le nombre de respirations que l’on a eu, mais par le nombre de fois que l’on a eu le souffle coupé.

“Boris Otter flottant en apesanteur”.