Boeing Starliner CST-100

Référence Wikipedia, avril 2019

Le CST-100 Starliner (CST est l’acronyme de Crew Space Transportation c’est-à-dire en anglais Transport Spatial d’équipage) est un véhicule Spatial développé par la société Boeing pour le compte de l’agence spatiale américaine, la NASA, pour effectuer la relève des équipages de la Station Spatiale Internationale. Le vaisseau est capable de transporter un équipage de sept astronautes en orbite basse. CST-100 est l’un des deux vaisseaux développés en réponse à l’appel d’offres du programme CCDeV (Commercial Crew Development) lancé en 2010, celui-ci avait pour objectif de reprendre les missions assurées provisoirement par les vaisseaux russes Soyouz à la suite du retrait de la Navette Spatial Américaine en 2011.

CST-100 a été retenu par la NASA en septembre 2014 avec le vaisseau Dragon V2 pour transporter les équipages de la station spatiale internationale.

CST-100 est un vaisseau aux caractéristiques externes proches de celles du vaisseau Apollo mais qui peut transporter jusqu’à sept astronautes et qui incorpore le système chargé d’éjecter la capsule en cas de défaillance du lanceur.

En septembre 2011, un premier test du système d’airbag a eu lieu. En avril 2012, le système de parachute principal a été testé pour la première fois. À partir de trois kilomètres de haut, un prototype a été déposé dans le désert du Nevada. En juillet de l’année suivante, Boeing a présenté une maquette de la capsule CST-100 Starliner. Deux astronautes de la NASA (Serena Aunon et Randolph Bresnik) ont testé l’intérieur. En septembre 2013, les propulseurs de commande du CST-100 Starliner ont été testés, ce qui permet au vaisseau spatial de manœuvrer et de ralentir. Le premier vol d’essai orbital sans équipage devrait avoir lieu en août 2019.

En septembre 2013, les propulseurs de commande du CST-100 Starliner ont été testés, ce qui permet au vaisseau spatial de manœuvrer et de ralentir. 

Le module d’équipage conique a un diamètre de 4,5 mètres et devrait pouvoir accueillir un équipage de sept personnes.

Les astronautes sont assis sur deux rangées l’une sur l’autre, quatre dans la partie inférieure et trois dans la partie supérieure. La capsule mettra en vedette une connexion Internet sans fil, un éclairage LED “Sky Lighting” , des sièges amortissant l’impact similaire à celui de Soyouz et des ordinateurs de bord modernes ressemblant à des tablettes. Au sommet se trouve l’adaptateur de couplage.

La combinaison de vol Spatiale.